Les cloisons sont des éléments essentiels et les pièces maîtresses de votre maison, il est évident que chaque pièce dispose de ces fameuses cloisons très utiles pour permettre de cacher des câbles par exemple, diviser votre pièce en deux, et pourquoi pas les mettre dans votre jardin pour vous protéger de la neige et des fortes pluies. Leurs utilisations sont tellement variées, ce qui fait d’elles des objets irremplaçables, mais avec tous ses variantes et différents types, on a du mal à savoir choisir. Ne vous en faites surtout pas, on est là pour vous guider, lisez notre article pour en savoir plus sur les cloisons et leurs types.

Qu’est-ce qu’une cloison ? 

La définition d’une cloison est plutôt simple : c’est juste une séparation qui se fait un peu partout, par exemple dans votre appartement, en industrie, en menuiserie et plus encore. Les cloisons sont très utiles pour l’intérieur et l’extérieur de votre maison. En effet leurs utilisations sont variées, vous pouvez :

 

  • Créer une séparation à l’intérieur de votre dressing.
  • Si vous estimez que les chambres de votre appartement sont trop grandes, vous pouvez les séparer grâce à ces cloisons, et ainsi créer une nouvelle chambre.
  • Si vous trouvez que vos murs sont trop fins et que les bruits fuitent très facilement, les cloisons aident à mieux isoler la pièce.

Quels sont les différents types de cloisons existantes ? 

Maintenant que vous avez une idée de l’utilité des cloisons, vous devez quand même avoir un minimum de connaissances pour dénicher la cloison qui convient à vos besoins. Il est néanmoins difficile de se retrouver quand on n’est pas spécialisé dans ce domaine. Vous devez savoir qu’il y a différents types de cloison, on commence par les classer selon leurs matériaux.

Les cloisons en plâtre sont une des plus anciennes cloisons spécialement faites en Placoplatre, connues sous le nom de cloisons sèches, leur prix est aux alentours de 30 euros le mètre carré, ce qui est peu coûteux comparé aux autres types que nous allons voir juste après. Elles sont solides et très faciles à positionner. On retrouve, cependant, deux types de cloisons plâtre. Le premier est résistant à l’eau, ce qui peut convenir à des pièces comme les salles de bain par exemple. Le deuxième type est résistant aux flammes, car il est doté de panneaux d’isolant thermique.

Le deuxième type de cloisons est fait en bois. Ce sont des cloisons très utilisées pour rajouter des couches esthétiques à la pièce. Elles sont très souples, ce qui garantit une facilité lors de leurs installations, et disposent de capacités thermiques, donc elles vous apportent une certaine chaleur très conviviale, néanmoins les cloisons en bois restent quand même très coûteuses, car n’oublions pas que c’est une source qui met des années à pousser.

Ensuite, on retrouve des cloisons alvéolaires. Il s’agit d’une lame faite en carton qui se trouve à l’intérieur de deux plaques en plâtre. Ceci forme une alvéole et c’est de là que vient le nom de la cloison. Son prix varie énormément, mais est dans une fourchette de 29 euros pour le mètre carré. Il est aussi très souple et adéquat à des endroits que d'autres types de cloisons ne peuvent pas convenir.

Il existe aussi des cloisons en béton cellulaire, leur prix très élevé, 59 euros le mètre carré, ce qui nous donne un aperçu sur sa rigidité. C’est en réalité des bétons assemblés les uns sur les autres et contrairement à ce que vous pouvez imaginer, les plaques sont très souples ce qui peut parfaitement convenir à des sols minces qui n’ont pas la capacité de supporter un poids lourd. 

Dans à peu près le même matériau, on retrouve les cloisons en brique. Ces types ne sont pas très répondus, car hormis leur prix qui est de 40 euros le mètre carré, ils sont aussi très difficiles à poser et demandent un certain niveau d’expérience, vous devez donc demander de l’aide à un maçon compétent. Ils sont fabriqués en briques souples, puis on met par-dessus de l’enduit et un peu de peinture pour le côté esthétique. Ces cloisons sont connues pour leur rigidité et leur potentiel d’isoler à merveille.

Et enfin, le dernier matériau qui constitue les cloisons, c’est le verre. Elles ont l’avantage, avec leur opacité, de laisser la lumière naturelle passer. Elles sont constituées de beaucoup de débris de verres assemblés, elles sont généralement très coûteuses, mais offrent un design particulier.

Quelles cloisons choisir entre fixes et mobiles ?

Comme indiqué précédemment, on peut facilement se perdre parmi les nombreux types de cloison souple industrielle qu’on vient de citer, il vous faut aussi choisir entre des cloisons fixes et mobiles, et cela en suivant vos envies, et en prenant compte votre budget afin de choisir la cloison qui vous conviendra le mieux.

Les cloisons fixes sont comme leur nom l’indique, imprégnées au sol grâce à une colle conçue à cet effet, et sont donc définitives, ce qui est excellent pour séparer votre chambre par exemple. Vous pouvez bien évidemment utiliser des cloisons en plâtre ou même du béton cellulaire, sinon, il y a quelques années maintenant, on pouvait aussi utiliser du bois ou des briques. Ces cloisons fixes sont connues comme étant très résistantes, mais ont une faible isolation et sont difficiles à installer.

Il existe aussi des cloisons mobiles qui sont souvent utilisées pour des utilisations très subtiles et décoratives. Si vous avez besoin d’une souplesse absolue, c’est vers celles-ci que vous devez vous tourner. Ce groupe représente toutes les cloisons japonaises qui sont inspirées de la culture asiatique, les cloisons coulissantes…

Vous avez sans doute entendu parler des BA13 ou bien SB et bien vous devez savoir que ces chiffres et lettres n’ont pas été écrits au hasard. Ce sont des abréviations qui renferment une explication. Le chiffre 13 désigne l’épaisseur de n’importe quelle plaque constituée en plâtre. La combinaison BA signifie plaque à bords amincis, BRA quant à lui désigne plaque à bords ronds amincis et enfin vous retrouvez aussi SB qui est le diminutif de plaque à bords arrondis.

Laissez un commentaire